Dans nos actions

EDEN School, déjà 6 mois !

Il y a 6 mois, EDEN School accueillait ses premiers élèves au 50 cours de la République à Villeurbanne. Premiers partenaires entreprises, premiers projets clients, premières évaluations de nos élèves… retour sur ces mois très riches pour toute l’équipe EDEN School !

Le premier trimestre de l’année scolaire 2017/2018 a permis aux élèves de s’approprier les bases du codage, à l’aide notamment du site code combat, des conseils de Jérémy, maître professionnel et des premiers projets à réaliser dans les temps avec le suivi d’Emilie, maître professionnel en charge du planning et de la gestion de projet.

Dès le mois de décembre, les élèves ont pu travailler sur leur premier projet client, un axe fort de la pédagogie d’EDEN School, membre du réseau des écoles de production. Le fait de travailler pour des projets commandés par des clients permet aux jeunes de s’ancrer dans une réalité de marché, de comprendre l’intérêt des enseignements au regard des besoins du client et d’être connectés avec le monde du travail. Delphine de l’agence Kyoterra a fait confiance à EDEN School pour la réalisation de son site et toute l’équipe en est très fière. A peine ce site livré, les élèves sont mobilisés sur d’autres projets clients : des sites Internet pour un pâtissier et pour un wedding planner. Les rendez-vous s’enchaînent avec de futurs clients soucieux de participer à l’effort de formation de nos élèves par ce biais.

Ces entreprises clientes sont considérées comme des partenaires, comme toutes les entreprises en lien avec EDEN School. Cette école, co-fondée par Pierre Mailliet, Hélène Ribeiro et Ségolène de Montgolfier a dès le départ bénéficié du soutien d’EVOLEM, dINSIGN et d’EVOLEM Citoyen. Le lien avec l’entreprise est au cœur de cette école qui vise à former de futurs professionnels techniquement compétents et prêts à s’insérer dans le monde du travail.

Les mécènes fondateurs ont été rejoints par d’autres mécènes que nous tenons à remercier dans cet article : l’entreprise Segeco par le biais de sa Fondation qui intervient sur le champ de l’insertion professionnelle des jeunes, la Fondation Entreprendre soucieuse de soutenir les projets qui permettent aux jeunes d’être entrepreneurs de leur vie, le Fonds de dotation Agathon. Mais aussi l’entreprise Val-Solutions soutient le projet financièrement, IPGarde, ATOS, Jour de Printemps, April et Le Livre Scolaire ont fait des dons de matériel (serveur) et de mobilier. Woonoz va accompagner nos élèves en orthographe et grammaire avec les outils du projet Voltaire. D’autres entreprises apportent leur contribution en versant leur taxe d’apprentissage, EDEN School étant éligible à la part quota (26 %) dès 2018.

En complément de ces soutiens matériels et financiers, les entreprises partenaires viennent régulièrement à la rencontre des élèves : déjeuner avec un pro une fois par mois, animation d’ateliers, visites d’entreprise et sorties pédagogiques (en novembre, les élèves ont découvert le Groupama Stadium sous l’angle stade connecté !).

Nous continuons à faire appel à d’autres partenaires pour soutenir cette école et son développement, si vous souhaitez faire partie de l’aventure, contactez-nous !

En tant que membre du réseau des écoles de production, EDEN School bénéficie par ailleurs de deux soutiens importants :

  • La Région Auvergne Rhône-Alpes qui attribue une dotation de fonctionnement
  • La Fondation la France s’engage qui soutient l’innovation sociale et à ce titre accompagne le développement des écoles de production en France. C’est dans ce cadre que toute l’équipe EDEN School a eu l’honneur d’accueillir François Hollande le 14 février dernier.

Enseignement technique, formation au métier de développeur.se web et mobile mais pas que ! EDEN School est avant tout une école qui propose un enseignement global basé sur 3 piliers : la technique, les matières académiques et les compétences humaines. Dès le départ, les heures dédiées aux compétences humaines ont permis de travailler sur l’estime de soi et la gestion des émotions, socle indispensable pour pouvoir apprendre. L’évaluation des compétences mesure ces 3 domaines, afin de permettre aux élèves de se situer tant sur les compétences humaines que sur le français, les maths, l’histoire-géo, l’anglais et sur la maîtrise des langages informatiques.