Dans nos actions

Poursuite du soutien au dispositif P.E.R.L.E

EVOLEM Citoyen renouvelle son soutien au dispositif P.E.R.L.E porté par le Foyer Notre-Dame des Sans-Abri. Nous nous sommes engagés sur les 3 prochaines années (2018-2020) afin d’assurer la pérennité de ces actions efficaces d’intermédiation vers l’emploi.

Nous accompagnons le déploiement de P.E.R.L.E depuis 2015. Ce dispositif accompagne vers et dans l’emploi des personnes qui résident en centre d’hébergement. Il est piloté par une équipe dédiée au sein du FNDSA (1 directeur, 4 conseillers d’insertion professionnelle et des formateurs) et implique une cinquantaine de structures d’hébergement.

La particularité de ce dispositif est d’adresser des publics très éloignés de l’emploi directement en milieu ordinaire sans passer par la case Insertion par l’Activité Economique. Comment ? En ciblant des personnes qui disposent d’un socle de compétences mobilisables en entreprise, qui s’appuient sur un projet professionnel et l’envie de travailler et ont dépassé un certain nombre de freins (par exemple des problèmes de santé ou d’addiction). P.E.R.L.E prend en charge des demandeurs d’emploi qui ne peuvent trouver leur place dans les dispositifs de droit commun.

L’équipe de P.E.R.L.E reçoit les personnes orientées par les référents sociaux au sein des centres d’hébergement. Elle les rencontre pour établir un diagnostic professionnel et valider que ce parcours constitue la réponse adaptée.

Dans un premier temps, les bénéficiaires suivent des ateliers collectifs (pendant 4 semaines) pour affiner leur projet professionnel en fonction de leurs compétences et motivation mais aussi de la réalité du monde du travail et du bassin d’emploi. Ces ateliers permettent de travailler sur la confiance en soi, la valorisation de ses compétences, la connaissance du monde du travail, du fonctionnement de l’entreprise. Les outils tels que CV et lettre de motivation sont préparés dans le cadre de ces ateliers, et des simulations d’entretien organisées.

En parallèle, chaque bénéficiaire est suivi par un conseiller d’orientation professionnelle. Le CIP aide à construire le projet professionnel, en confrontant les envies et rêves à la réalité du bassin d’emploi, et procède aux démarches visant au retour à l’emploi. Pour cela, il travaille très en amont avec des entreprises partenaires, afin de définir leurs besoins et de faire correspondre ainsi des profils à des besoins identifiés. Le succès du dispositif repose sur cette intermédiation forte à l’emploi, indispensable pour des personnes éloignées de l’emploi. L’accompagnement concerne autant le candidat que l’entreprise, et se poursuit une fois la personne en emploi, pour sécuriser l’insertion professionnelle. Ainsi, la gestion du risque pour le recruteur est maîtrisée.

Bilan 2017

En 2017, 276 personnes ont été orientées vers ce dispositif, dont 148 ont été validées et accompagnées. L’équipe de P.E.R.L.E a constaté une baisse progressive du nombre d’orientations qui est logique. En effet, le dispositif a 3 ans d’existence, or seulement 1/3 du public des centres d’hébergement se renouvelle tous les 3 ans.

Au total, l’équipe de P.E.R.L.E a accompagné 231 personnes vers l’emploi en 2017 (148 nouvelles + 83 bénéficiaires entrés en 2016 dans le dispositif et toujours accompagnés en 2017). Les conseillers d’insertion professionnelle suivent également les personnes pendant leurs premiers mois en emploi : 22 personnes en 2017. Ainsi au total, 253 personnes ont bénéficié de P.E.R.L.E en 2017.

Sur les 231 personnes accompagnées vers l’emploi, 102 ont accédé à un emploi (dont 40 % à un emploi durable, soit CDD de + 6 mois ou CDI).  196 contrats signés pour ces 102 personnes, soit une moyenne de 2 contrats par personne sur une année.

Seules 58 personnes ont abandonné le parcours. Pour les autres, certaines ont été réorientées vers une solution plus adaptée (13 personnes), 55 étaient toujours en attente d’un premier emploi mais toujours mobilisées dans le cadre du dispositif et 1 a rejoint une formation en FLE (français langue étrangère). Ainsi, le taux de sortie dynamique s’élève à 75 %.

Focus Jeunes

Les jeunes de moins de 26 ans représentent 29 % du public orienté vers P.E.R.L.E. Ce chiffre est en baisse de 13 % par rapport à 2016, notamment du fait de la montée en puissance de la Garantie Jeunes (dispositif d’accompagnement des jeunes NEET porté par les Missions locales) qui s’adresse aux jeunes de moins de 26 ans.

En 2017, 76 jeunes ont été accompagnés (43 nouveaux participants et 33 participants de 2016). 57 % ont exercé au moins un emploi en 2017. Le taux d’accès à l’emploi est supérieur de 9 % au taux constaté sur l’ensemble des bénéficiaires. Le taux de sortie dynamique s’élève à 82 % sur cette classe d’âge avec seulement 14 abandons. En dehors de l’emploi, les sorties peuvent amener à la reprise d’une formation, à un service civique ou à un accompagnement alternatif complémentaire (IAE, mission locale, Cap Emploi).