Dans nos autres actions

Le Collectif pour l’Emploi

En 2014, 5 grandes entreprises (Accenture, Adecco, AG2R, SFR, Vinci) ont décidé d’unir leurs forces pour porter une action commune en faveur de l’emploi. Ce Collectif pour l’emploi a pour ambition de favoriser le rapprochement entre offre et demande d’emploi sur les métiers en tension et les métiers d’avenir en soutenant les initiatives locales et en mettant en relation les acteurs d’un territoire.

Cette démarche est expérimentée sur trois territoires : le département de Seine-Saint-Denis, la ville de Marseille et la métropole de Lyon. Sur chaque territoire, un triptyque d’acteurs porte la démarche : deux entreprises du national et un acteur local.

Evolem Citoyen est partenaire du Collectif pour l’Emploi sur le territoire de Lyon aux côtés des Fondations Accenture et Adecco.

Modalités d’intervention du Collectif

Le Collectif entend favoriser la dynamique de co-création et de partenariats sur le territoire en mobilisant les différentes parties prenantes (recruteurs, organismes de formation, service public de l’emploi, structures d’insertion, acteurs qui interviennent auprès des demandeurs d’emploi, collectivités). Sur le territoire lyonnais, la démarche a été initiée fin 2014, en commençant par un diagnostic territorial partagé. Des métiers ont été définis comme prioritaires du fait des opportunités de recrutement et des difficultés rencontrées mais aussi de la volonté des acteurs du territoire d’avancer sur ces métiers en particulier. Il s’agit des métiers des services à la personne, et notamment aide-ménagère et auxiliaire de vie sociale et des métiers du numérique, notamment développeur web.

Les ateliers de travail avec les différentes parties prenantes permettent de préciser les besoins en recrutement, les processus de recrutement, les difficultés rencontrées en amont et en aval, les freins périphériques à l’emploi. Ils sont également l’occasion de recenser l’offre de formation initiale et continue sur le territoire, les acteurs de l’intermédiation à l’emploi, les viviers de candidats potentiels et d’identifier des solutions déjà existantes sur le territoire à renforcer ou des solutions développées ailleurs à étudier.

Ce travail de diagnostic, de recensement, d’identification, de brainstorming a été réalisé en 2015, animé et piloté par le Collectif. Des actions prioritaires ont été définies et vont être déployées à compter de 2016, le Collectif accompagnant la construction de ces solutions, leur modélisation et la définition des critères de mesure d’impact.

Bilan 2015 et perspectives 2016 sur le territoire lyonnais

Plus de 100 acteurs ont été rencontrés et mobilisés : entretien de diagnostic, participation aux ateliers de travail, participation aux journées de co-création (2 journées organisées).

Un questionnaire de satisfaction a été adressé aux participants à la démarche. Selon eux, l’apport du Collectif repose sur :

  • une meilleure compréhension des besoins locaux (76 %)
  • un renforcement et développement de leur réseau (75 %)
  • l’émergence de nouvelles idées (69 %)
  • la possibilité de nouer de nouveaux partenariats (66 %)

Pour les métiers des services à la personne, 4 axes de travail ont été définis :

  • Outiller les accompagnateurs de l’emploi avec une boîte à outils itérative accessible sur Internet.
  • Accompagner les professionnels du secteur à la mise en place d’outils de mutualisation des RH (temps partagé, prêt de main d’œuvre, groupement d’employeur).
  • Développer les possibilités d’immersion en milieu professionnel.
  • Mettre en place un module de formation courte adapté au métier d’aide-ménagère qui couvre gestes techniques, savoir-faire, savoir-être et amélioration de la pratique du français.

Pour le secteur du numérique, le travail porte sur le métier de développeur web autour de trois axes de réflexion :

  • accompagnement des profils dits atypiques dans leur insertion professionnelle,
  • sensibilisation et pédagogie sur les métiers du digital auprès des petites et moyennes entreprises,
  • valorisation du métier de développeur auprès des jeunes et sensibilisation sur la réalité du métier auprès des acteurs de l’orientation.