Article Actualités publié le 27 juillet 2017

Chiffres du chômage : baisse ou augmentation ?

Mois après mois, l’effet yoyo continue concernant les chiffres du chômage. Après une augmentation de 0,6 % en mai, la catégorie A connaît à nouveau une baisse de 0,3 % au mois de juin. Les catégories B et C continuent d’augmenter (+0,6 %).

Cette versatilité d’un mois sur l’autre pousse à considérer les évolutions sur plus long terme et à prendre en considération l’ensemble des données.

En effet, la mesure du chômage ne peut se résumer à la catégorie A des demandeurs d’emploi. Les personnes inscrites en catégories B et C exercent une activité réduite mais reçoivent en grande partie une allocation chômage complémentaire de leur salaire et aspirent à un emploi plus pérenne. L’Unédic souligne bien cette réalité dans le portrait des chômeurs réalisé à partir des chiffres 2016 : fin juin 2016 sur les 1,6 M de personnes inscrites en catégories B et C, 854 600 bénéficiaient du cumul allocation-salaire.

Au total, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi (catégories A, B et C) augmente légèrement sur 1 mois (+ 1 800), mais plus fortement sur 3 mois (+1,1 %) et sur 1 an (+2,2 %). Même si la baisse de la catégorie A se confirme (-0,7 % sur 3 mois et -1 % sur 1 an), il est important de considérer les données de ces 3 catégories.

En prenant en compte les demandeurs d’emploi non tenus d’effectuer des recherches d’emploi (catégories D et E), l’augmentation est de 0,1 % sur 1 mois, de 0,8 % sur 3 mois et de 1,8 % sur 1 an.

Retrouvez ci-dessus les évolutions mensuelles des catégories A, B et C Région par Région : 

Participez à la réflexion
Sur nos réseaux sociaux !