Article Actualités publié le 17 novembre 2017

Chômage : derniers chiffres de l’Insee

Après une diminution de 0,1 point au 2e trimestre 2017, le taux de chômage calculé par l’Insee a augmenté de 0,2 point au 3e trimestre 2017 (juillet à septembre).

Le taux de chômage est calculé par l’Insee selon les normes du Bureau International du Travail : il est établi à partir d’une enquête emploi effectuée chaque trimestre auprès de 110 000 personnes. Le taux de chômage illustre la proportion de personnes au chômage au sein de la population active (personnes en âge de travailler disponibles sur le marché du travail).

Est considérée comme chômeur toute personne active qui n’a pas du tout travaillé au cours de la semaine de l’enquête (même pas 1 heure), qui est disponible dans les 2 semaines pour prendre un poste et qui cherche activement un emploi. Cette définition est plus restrictive que celle utilisée par Pôle Emploi. Néanmoins elle permet des comparaisons internationales et surtout est complétée par d’autres indicateurs qui permettent de préciser la situation du marché du travail.

Au 3e trimestre 2017, le taux de chômage en France métropolitaine s’établit à 9,4 % soit 2,7 M de personnes, en augmentation de 0,2 point par rapport au 2e trimestre. Parmi ces personnes, 1,2 M cherchent un emploi depuis au moins 1 ans, ainsi le taux de chômage de longue durée s’élève à 4,2 %.

L’Insee mesure également le halo autour du chômage qui regroupe les personnes sans emploi mais qui ne sont pas immédiatement disponibles, ou n’effectuent pas de démarche de recherche d’emploi. L’Insee comptabilise 1,4 M de personnes dans cette situation au 3e trimestre 2017, soit une diminution par rapport au trimestre précédent (59 000 personnes en moins).

La part du sous-emploi apporte une précision supplémentaire : il s’agit des personnes en emploi mais qui souhaiteraient travailler plus (temps partiel subi). 6,2 % de personnes se retrouvent dans cette catégorie au 3e trimestre, soit 0,1 point de plus qu’au 2e trimestre.

A noter que sur la même période, Pôle Emploi faisait également état d’une augmentation du nombre de demandeurs d’emploi enregistrés auprès de ses services dans les catégories A, B et C (demandeurs d’emploi tenus de rechercher activement un emploi) : +1,06 % en juillet et + 0,44 % en août puis une baisse de 0,53 % en septembre.

Malgré ces fluctuations d’un trimestre sur l’autre, la tendance reste à la baisse par rapport à l’année 2016 : le taux de chômage est en diminution de 0,3 point par rapport au 3e trimestre 2016 et le halo autour du chômage est en baisse également (62 000 personnes de moins qu’en 2016). 

Participez à la réflexion
Sur nos réseaux sociaux !