Article Actualités publié le 4 mars 2014

Dernières infos sur le champ de l’emploi

Annoncés depuis plusieurs jours par l’ensemble de la sphère médiatique, les chiffres du chômage sont « tombés » hier. Ce terme souvent usité fait l’effet d’un couperet.

Chaque mois, la DARES (Ministère du travail) publie les chiffres du chômage, qui correspondent aux demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi. Ces chiffres ne sont pas les mêmes que ceux édités trimestriellement par l’Insee, d’où une bataille des chiffres qui masque souvent les vrais enjeux du débat. 

Nouvelles-Emploi--ACtus-27022014

Les premiers chiffres de 2014 ne sont pas bons : les demandeurs d’emploi sans aucune activité (la fameuse catégorie A) sont 8 900 de plus, soit un total de 3,31 M et les demandeurs d’emploi avec une activité réduite (les catégories B et C) sont 1,61 M. Au total, Pôle Emploi a enregistré 4 929 900 chômeurs fin janvier 2014, soit une augmentation de 5,3 % depuis janvier 2013.

Au total, Pôle Emploi a enregistré 4 929 900 chômeurs fin janvier 2014, soit une augmentation de 5,3 % depuis janvier 2013.

Cette information a bien entendu fait la Une de toute l’actualité hier, au point de rendre presque invisible deux autres actualités sur le champ de l’emploi. Une mise en perspective de ces différentes informations nous semble pourtant assez intéressante.

1 – Le baromètre de satisfaction des demandeurs d’emploi (effectué par l’IPSOS auprès de personnes inscrites à Pôle Emploi) indique qu’ils sont en majorité satisfaits des services de Pôle Emploi (51 % de satisfaits et 18 % de très satisfaits). Dans le détail, cette satisfaction porte essentiellement sur les conditions d’accès à l’indemnisation. Par contre, les attentes des interviewés sont plus fortes s’agissant de proposition d’offres d’emploi adaptées, d’information sur les métiers qui recrutent et sur les formations disponibles.

2 – Les métiers de la métallurgie essayent tant bien que mal de faire connaître leurs besoins en termes de recrutement et de sensibiliser les jeunes sur les débouchés dans la métallurgie. Une information relayée uniquement par BFM TV hier : ils chercheraient plus de 80 000 personnes par an.

Ces quelques informations croisées illustrent l’une des défaillances du Service Public de l’Emploi. Il a su s’améliorer sur la gestion de l’indemnisation des chômeurs mais il n’arrive pas à mettre suffisamment en relation les recruteurs et les demandeurs d’emploi, notamment s’agissant des petites entreprises, des emplois pâtissant d’une « mauvaise image », des emplois très spécifiques ou qualifiés.

Participez à la réflexion
Sur nos réseaux sociaux !