Article Actualités publié le 29 octobre 2018

Le chômage repart à la hausse au 3e trimestre 2018

Le 25 octobre dernier, Pôle Emploi a rendu public les statistiques concernant le nombre de demandeurs d’emploi inscrits auprès de ses services au 3e trimestre 2018. Ce nombre est en augmentation de 0,5 % par rapport au 2e trimestre (toutes catégories confondues) et en baisse de 0,7 % sur un an.

Plus de 6 M de personnes étaient inscrites auprès de Pôle Emploi en France métropolitaine à la fin du 3e trimestre 2018 (données juillet-août-septembre), dont 5,64 M tenues de rechercher un emploi. Ce dernier chiffre est le plus couramment utilisé pour mesurer la réalité du chômage en France.

Parmi ces 5,64 M de demandeurs d’emploi, il est important de distinguer :

  • Les personnes sans aucune activité (catégorie A) : 3, 45 M étaient dans cette situation au 3e Soit 16 300 personnes en plus par rapport au trimestre précédent et 42 700 personnes en moins par rapport à 2017.
  • Les personnes exerçant une activité réduite mais en recherche d’emploi : 2,19 M de personnes au 3e trimestre (catégories B + C). Soit 5 300 personnes de plus par rapport au trimestre précédent et 75 800 personnes de plus par rapport à 2017.

Ainsi l’ensemble de ces 3 catégories connaît une augmentation tant sur un trimestre que sur une année.

Les demandeurs d’emploi non tenus de chercher un emploi (il peut s’agir de personnes en congé maternité, en congé maladie, en formation) étaient 269 900 au 3e trimestre, un chiffre quasi stable par rapport au trimestre précédent et à 2017.

La catégorie E qui regroupe les personnes non tenues de chercher un emploi car considérées en emploi (créateur d’entreprise ou contrat aidé) connait une légère baisse par rapport au trimestre précédent et une forte baisse sur un an. 353 200 personnes sont inscrites dans cette catégorie.

La situation du chômage de longue durée continue de s’aggraver. Les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi depuis 1 an et plus représentent 46,7 % du total des catégories A, B et C au 3e trimestre. Soit une augmentation de 0,3 point par rapport au trimestre précédent et de 2,6 points par rapport à 2017.

Pour l’instant, ces chiffres n’ont pas fait l’objet de commentaires de la part du ministère du Travail qui devrait apporter sa lecture globale du marché du travail à l’occasion du prochain Rendez-vous de Grenelle.

Ces nouvelles données ne manqueront pas d’alimenter les discussions des partenaires sociaux sur la réforme de la convention d’assurance chômage qui démarreront le 9 novembre. Les partenaires sociaux doivent trouver un accord et répondre au cadre fixé par l’Etat, à savoir un retour à l’emploi durable des chômeurs et des économies de 3 à 3,9 Mds €. Dans le même temps, la réforme du financement de l’assurance chômage a débuté avec la suppression des cotisations sociales depuis le 1er octobre qui devrait être compensée par une hausse de la CSG de 1,7 point.

Les prochaines données sur le chômage seront celles de l’Insee qui doit publier le 20 novembre prochain ses indicateurs concernant le 3e trimestre. En effet, bien que les données de Pôle Emploi soient dorénavant publiées par trimestre pour s’aligner avec le rythme de publication de l’Insee, il reste un décalage entre ces deux sources.

Participez à la réflexion
Sur nos réseaux sociaux !