Article Actualités publié le 16 février 2018

Le taux de chômage retrouve son niveau de 2009

L’insee indique dans sa dernière publication que le taux de chômage diminue de 0,7 point au 4e trimestre 2017. Il retrouve ainsi son plus bas niveau depuis 2009 pour s’établir à 8,6% en France métropolitaine (8,9% en prenant en compte les territoires d’outre-mer).

L’Insee comptabilise 2,5 M de personnes au chômage fin 2017 en France métropolitaine, soit 205 000 de moins qu’au 3e trimestre 2017. Rappelons que ce chiffre est issu d’une enquête trimestrielle qui permet à l’Insee d’établir le taux de chômage selon les normes du BIT (Bureau International du Travail). Est considérée comme chômeur toute personne sans aucune activité au moment de l’enquête (même pas quelques heures de travail), en recherche active et disponible pour prendre un emploi dans les deux semaines.

Cette baisse du taux de chômage est de 1,1 % sur un an, l’Insee précise « la plus forte depuis le premier trimestre 2008 ». Elle touche toutes les catégories de la population et notamment les plus jeunes : baisse de 1 point par rapport au trimestre précédent et de 2,8 points sur 1 an.

Cette diminution du taux de chômage est confortée par une augmentation du taux d’emploi (+0,6 point par rapport au trimestre précédent et + 1 point sur 1 an). Ainsi au 4e trimestre 2017, le taux d’emploi des 15-64 ans s’établissait à 65,7 %.

Le sous-emploi a tendance lui aussi à diminuer. Ce terme regroupe les personnes en emploi mais qui souhaiteraient travailler plus, notamment les temps partiels subis. 5,6 % des personnes en emploi étaient dans cette situation fin 2017, un chiffre en baisse de 0,6 point sur un an.

Seule ombre au tableau, le halo autour du chômage augmente au 4e trimestre 2017 : 77 000 personnes en plus pour s’établir à 1,5 M de personnes. Ces personnes ne sont pas considérées comme chômeurs au sens du BIT mais sont néanmoins sans emploi (mais pas forcément disponibles pour travailler dans l’immédiat, ou pas dans une démarche de recherche active). La situation se stabilise sur un an, l’augmentation se limitant à 12 000 personnes en plus par rapport à 2016.

Ces données viennent conforter les différentes informations relatives à la reprise de l’activité et aux prévisions de recrutement à la hausse. Bien que les données de Pôle Emploi de décembre 2017 fassent état d’une légère augmentation sur l’année 2017 (+0,8 % toutes catégories confondues), l’ensemble des observateurs confirment une tendance à la baisse du chômage.

Participez à la réflexion
Sur nos réseaux sociaux !