Article Actualités publié le 2 juin 2015

Pôle Emploi : une nouvelle augmentation en avril 2015

Près de 6 millions de personnes étaient inscrites auprès de Pôle Emploi en avril 2015 en France métropolitaine (toutes catégories confondues). Ce chiffre annoncé hier n’a surpris personne, néanmoins il appelle à une véritable mobilisation pour apporter de nouvelles réponses dans la lutte contre le chômage.

5 997 800 personnes inscrites auprès de Pôle Emploi, dont :

  • 3 536 000 personnes sans emploi (catégorie A)
  • 1 808 600 personnes exerçant une activité réduite (catégories B et C)

Soit 5 344 600 personnes tenues d’effectuer des recherches actives d’emploi. Ce chiffre augmente de 1 % sur un mois et de 7,1 % sur un an.

Pôle Emploi recense également des personnes non tenues d’effectuer des recherches actives d’emploi :

  • 275 300 personnes sans emploi mais non disponibles, elles peuvent être en arrêt maladie, en congé maternité, en formation (catégorie D). Cette catégorie est en baisse de 1,5 % sur un mois et de 0,7 % sur un an.
  • 377 900 personnes en emploi, contrat aidé ou des chômeurs créateurs d’entreprise (catégorie E). Un chiffre stable depuis le mois dernier et en baisse de 4,2 % sur un an.

Retrouvez sur la carte ci-dessous l’évolution sur un an des catégories A, B et C par région. Aucune région n’est épargnée par la hausse.

 Pour visualiser la carte en plus grand, cliquez ici.

Ce matin dans son Edito Eco sur France Inter, Dominique Seux rappelait que face à cette situation, il est urgent de bousculer les idées habituelles et d’imaginer des solutions nouvelles. Or la réponse immédiate du Gouvernement a été l’augmentation du nombre de contrats aidés (100 000 supplémentaires qui vont s’ajouter aux 445 000 budgétés sur 2015). Cet instrument, au cœur des politiques publiques de l’emploi depuis de nombreuses années, est-il vraiment efficace pour lutter contre le chômage à moyen et long terme ? Si son intérêt en termes d’expérience professionnelle est évident, la question de la situation des bénéficiaires à la sortie du dispositif se pose. 

Participez à la réflexion
Sur nos réseaux sociaux !