Article Actualités publié le 20 novembre 2017

Territoire Zéro Chômeur à Villeurbanne

Le quartier Saint-Jean à Villeurbanne fait partie des 10 territoires sélectionnés en 2016 pour mettre en œuvre l’expérimentation Territoire Zéro Chômeur de longue durée. Un an après, premier bilan sur la mise en place du dispositif et les besoins identifiés.

Rappelons que cette expérimentation est en cours pour 5 ans. Elle vise à faciliter l’accès à l’emploi de chômeurs de longue durée (au moins 1 an de chômage) en créant des postes qui répondent aux besoins non couverts sur le territoire et qui s’appuient sur les compétences disponibles dans la population des demandeurs d’emploi.

Dans le quartier Saint-Jean, EmerJean a embauché 30 personnes depuis le 27 mars dernier. L’objectif est de 60 ETP (équivalent temps plein) d’ici fin 2017 et 100 d’ici fin 2018.

EmerJean développe des activités au service des habitants du quartier (soutien scolaire, travaux d’aménagement de l’habitat, atelier couture) et des entreprises (blanchisserie et conciergerie). Elle souhaite également s’impliquer dans le domaine de la collecte et la valorisation des bio-déchets.

Afin de toucher le maximum de personnes au chômage concernées par ce dispositif, des portes-ouvertes sont organisées tous les mardis de 13h30 à 15h. Les habitants peuvent venir à la rencontre de l’équipe d’EmerJean, comprendre le dispositif puis s’inscrire pour un rendez-vous individuel. Lors de cet entretien, la personne fait le point sur sa situation au regard de l’emploi, ses droits mais aussi son projet : ce que je sais faire, ce que j’ai envie de faire ou d’apprendre, mes contraintes personnelles.

Régulièrement, un « comité d’agitation » se réunit pour analyser chaque situation personnelle et formuler plusieurs pistes de solution adaptées. Le demandeur d’emploi est ensuite convié à un deuxième entretien où ces pistes lui sont présentées : parmi celles-ci l’embauche au sein d’EmerJean, mais cela peut être également la reprise d’une formation, une embauche dans une autre structure ou entreprise.

Depuis le lancement de l’expérimentation, 110 personnes ont été rencontrées : la moitié était inscrite auprès d’une structure, l’autre moitié était inconnue du service public de l’emploi. L’enjeu pour les équipes d’EmerJean est bien de mobiliser l’ensemble de l’écosystème et les différents acteurs de la formation et de l’emploi du territoire pour accompagner chaque demandeur d’emploi reçu en entretien dans la suite de son parcours. Pour cela, des professionnels sont sollicités pour accompagner à titre bénévole (mécénat de compétences) des personnes pour les conseiller dans leurs démarches et s’assurer que les actions se mettent en place.

Un autre enjeu fort autour de ce dispositif est le développement d’activités créatrices d’emplois. Ces activités doivent être au croisement entre les besoins et les compétences disponibles. Pour cela, un mur d’activités a été créé qui permet d’afficher toutes les idées issues de travaux de brainstorming.  Ensuite, un groupe utile approfondit la thématique : des salariés intéressés par la question, des habitants, des parties prenantes. Une fois par mois, ces propositions de nouvelles activités sont présentées au Comité local, l’instance de gouvernance d’Emerjean, qui va s’assurer que l’activité va créer de l’emploi supplémentaire et ne pas supprimer d’emplois existants.  En effet, ce mécanisme est le garant du principe au cœur de l’expérimentation : l’EBE (entreprise à but d’emploi) ne doit pas concurrencer l’emploi existant, qu’il soit généré par une entreprise, une association, ou une structure de l’Insertion par l’Activité Economique. Afin d’améliorer la génération de nouvelles activités, l’équipe de pilotage d’EmerJean va progressivement utiliser des méthodes de design thinking.

 

Ces premiers mois de mise en œuvre de l’expérimentation apportent de nombreux enseignements sur la manière dont peut être pensée l’action publique. En effet, la mobilisation en amont de l’ensemble des parties prenantes, dont les bénéficiaires du dispositif, permet d’adapter au mieux la réponse aux besoins identifiés sur le territoire. 

Participez à la réflexion
Sur nos réseaux sociaux !