Article Actualités publié le 8 février 2017

Une matinée dédiée à l’emploi et l’insertion

Le 26 janvier, le Medef Lyon Rhône organisait une matinée emploi insertion « A la découverte des méthodes qui marchent ». Cette rencontre mettait en lumière des méthodes qui bousculent l’approche classique du recrutement et permettent de faire une place à tous les profils.

Cette matinée a réuni près de 150 personnes (entreprises, acteurs de l’emploi, associations et porteurs de projet). Elle s’inscrit dans le cadre de la Charte des 1 000 entreprises pour l’insertion initiée par la Métropole de Lyon. L’objectif de cette rencontre est de faire bouger les processus de recrutement des entreprises en s’appuyant sur des dispositifs qui ont déjà fait leur preuve. Thomas Vilcot, DRH Casino Proximité, a animé les échanges en s’appuyant sur son expérience de professionnel du recrutement. Il a appelé les recruteurs à s’appuyer sur : la compétence, l’envie et l’innovation.

Dépasser le CV

Le CV et la lettre de motivation, outils au cœur du recrutement, excluent de facto les profils atypiques, les personnes peu qualifiées ou avec un parcours moins linéaire, ceux qui à un moment de leur vie ont été en quelque sorte « hors champ » du monde du travail. La montée en puissance du recrutement par Internet a conforté le poids du CV et des mots clefs qui doivent y figurer. Face à cette situation, de nombreuses solutions émergent pour dépasser le CV et repartir des compétences, des aptitudes et des savoir-faire.

  • Skilvioo : cette start-up lyonnaise a agrégé de nombreux référentiels métiers afin de constituer une base de données de compétences exploitable tant par les organismes de formation que par les entreprises.
  • ODAS, la smart-city de l’emploi : le Campus Véolia, la Fondation de l’Olympique Lyonnais et Pôle Emploi se sont associés pour porter cette expérimentation qui vise à constituer un langage commun de compétences en partant de l’observation terrain de personnes en poste. Cet outil permettra aux entreprises de repérer les compétences disponibles sur leur territoire.
  • La méthode IOD : cette méthode créée dans les années 80 par l’association Transfer à Bordeaux est utilisée par la Maison de l’emploi de Lyon. Cette méthode de recrutement sans CV favorise le rapprochement entre l’offre et la demande d’emploi par une intermédiation forte entre le recruteur et le candidat.  89 entreprises ont déjà utilisé cette méthode sur Lyon, avec 65 recrutements effectués.
  • Les Vitaminés de l’emploi  :  bien plus qu’un site Internet, cette nouvelle offre vise à provoquer des rencontres entre des candidats et des recruteurs avec une nouvelle manière de présenter les offres d’emploi et les candidatures. Les codes sont bousculés des deux côtés afin de valoriser la personnalité, le savoir-être et le parcours souvent atypique de ces candidats !
  • Le recrutement par simulation ou MRS : cette approche du recrutement proposée par Pôle Emploi permet aux entreprises de tester les aptitudes des candidats en les mettant en situation réelle. 247 métiers peuvent être évalués par le biais de cette méthode au sein des plateformes de vocation gérées par Pôle Emploi.

Dépasser les préjugés

De nombreux acteurs s’investissent auprès de personnes éloignées de l’emploi, du fait de facteurs divers (difficultés sociales, peu de qualification) mais aussi de discriminations liées à leur origine sociale, lieu d’habitation ou à leur passé. Les interventions lors de cette matinée ont prouvé que ces préjugés peuvent être dépassés à partir du moment où la rencontre est rendue possible.

  • Nes&Cité : ce cabinet de médiation sociale s’investit sur l’accès l’emploi (Jobs&Cité) autour du principe du « aller vers » et détecte des talents autour de 2 facteurs clefs : le savoir-être et le vouloir faire. Nes&Cité va à la rencontre des habitants des quartiers et les accompagne autour de leur projet professionnel (notamment grâce à une camionnette qui possède un outil de géolocalisation des offres d’emploi et un explorateur des métiers). Ce cabinet mobilise des entreprises pour venir recruter dans les quartiers : Kfé CV chez l’habitant, Job&Cité stadium…
  • Le Rocher Oasis des Cités : cette association crée la rencontre entre entreprises et jeunes habitants des quartiers pour faire tomber les tabous. Cet accompagnement vers l’emploi s’inscrit dans un dispositif plus large de reconstruction du lien social dans les cités.
  • Le GREP  intervient auprès des personnes en sortie de prison pour faciliter leur insertion professionnelle, cette association fait le passage entre ces 2 mondes. 150 entreprises sur le département du Rhône travaillent avec le GREP. L’accès à l’emploi est un facteur clef de la lutte contre la récidive. Le taux de récidive dans les 3 ans après la sortie de prison s’élève à 60 % en France, il tombe à 8 % pour les personnes accompagnées par le GREP.
  • L’Agence de l’éducation par le sport a mis en place un parcours de formation et d’accès à l’emploi en lien avec la banque LCL. Les jeunes sont identifiés au sein de clubs de sport, ils sont coachés sur leur projet professionnel. Les jeunes intéressés par le secteur bancaire bénéficient de ce parcours de formation au sein d’agences LCL à Lyon et Paris.

Ces différents dispositifs offrent la possibilité aux entreprises de recruter autrement et d’enrichir leurs équipes par des profils complémentaires et des talents variés. Les facteurs clefs de succès de ces différentes méthodes sont : la présence d’un tiers de confiance qui permet l’intermédiation entre le recruteur et la personne éloignée de l’emploi, la volonté du candidat de s’impliquer dans la démarche, de croire en ses capacités et de les valoriser.

Participez à la réflexion
Sur nos réseaux sociaux !