Article Actualités publié le 23 juin 2015

Difficultés de recrutement : approche pédagogique

En complément de l’article que nous avons publié le 28/05/2015 à propos du travail réalisé par les étudiants en master Ressources Humaines de l’ESDES sur les difficultés de recrutement, nous vous proposons le regard de Nathalie TESSIER, enseignante-chercheur qui a encadré ce travail.

Nathalie Tessier revient dans un premier temps sur la manière dont le sujet est traité dans la littérature académique mais aussi dans les manuels de formations en RH, puis dans un deuxième temps elle démontre l’intérêt d’adopter une pédagogie plus interactive sur le sujet (retrouvez le regard des étudiants dans notre article du 28/05/2015)

De nombreux travaux académiques sur le sujet du recrutement

Tout d’abord, concernant la recherche sur le recrutement, nous avons repris quelques travaux académiques publiés en 2014 :

  • De manière quantitative et statistique sur le marché de l’emploi. Il en est ainsi de l’enquête annuelle « Besoins en main d’œuvre » réalisée par le Pôle Emploi en collaboration avec le CREDOC afin de connaître les besoins en recrutement par secteurs d’activités et par bassins d’emploi régional. Il y a également l’enquête OFER (Offre d’Emploi et Recrutement) qui a vu le jour en 2005 sous la houlette de la DARES ainsi que d’autres structures de l’emploi et des entreprises, et qui va être réitérée en 2016. Ces enquêtes vont principalement mettre en lumière les pratiques de recrutement, les difficultés liées au marché du travail ou encore à certaines activités/métiers en tension, tant du côté des employeurs/recruteurs que de celui des demandeurs d’emploi.
  • Les préoccupations vont aborder les questions de diversité : les femmes, les personnes en situation de handicap, la question des métiers « féminins/masculins » : Ndobo A.(2014) sur l’effet de l’apparence physique et le discours caché des recruteurs concernant le discrimination en situation de recrutement ; Sylvie Monchatre (2014) propose un regard sociologique et critique sur la manière dont les recruteurs gèrent la diversité dans leurs recrutements notamment face à la législation anti discrimination.
  • Le thème du recrutement à l’ère du numérique/digitale que ce soit les métiers du numérique, les réseaux sociaux, les serious game, est également présent dans la littérature académique en 2014. Galois-Faurie et Lacroux (2014) s’intéressent à l’utilisation des serious game par les entreprises comme outil de recrutement. Une autre étude propose une typologie de serious game utilisés par les entreprises du CAC 40 dans leur pratiques RH recrutement, formation, intégration etc.
  • Pour finir la question de la marque employeur ou encore celle de l’image d’un métier/d’un secteur d’activité pour attirer, fidéliser/recruter et retenir le personnel est également examinée à travers diverses communications.

Les travaux de certains socio-économistes depuis plusieurs années sur le recrutement pointent quelques éléments qui nous semblent ici intéressants de relever. Tout d’abord une analyse textuelle sur les offres d’emploi parues dans des supports de presse sur les décennies 1960, 1970, 1980, 1990 et 2000 fait état d’une transformation importante dans les manières de « sourcer » les candidats (Publication d’Emmanuelle Marchal et Didier Torny D. en 2002 dans Travail et Emploi).

En effet, une montée des exigences tant sur la formation que l’expérience apparaît fortement, mais aussi un focus croissant sur les qualités personnelles que le candidat doit posséder. Non pas que ces éléments n’existaient pas auparavant simplement ils sont aujourd’hui beaucoup plus nombreux, formalisés et précis. Ainsi, il devient extrêmement difficile pour un candidat de se retrouver dans les profils qui sont dessinés. Par ailleurs, une autre idée intéressante concerne l’évaluation et le jugement porté sur la compétence que ce soit via un CV/lettre de motivation ou encore lors d’un entretien. Il est demandé et les manuels de formation insistent sur ce point d’être dans une évaluation des compétences la plus neutre possible.

difficultes-de-recrutement-approche pédagogique-initiatives-23062015

Une approche très classique dans les manuels de formation

Ensuite, dans les manuels de formations pédagogiques le recrutement est abordé de manière assez classique à savoir :

  • Les processus de recrutement autrement dit les étapes.
  • Les aspects techniques c’est-à-dire les outils de sélection et leur caractéristiques.
  • Les outils numériques et le recrutement.
  • La question de la diversité.
  • Les aspects liés à l’entretien et les compétences pour mener ces entretiens. Cette partie est souvent écrite par des consultants/experts du recrutement qui donnent en général des conseils pragmatiques pour réussir les entretiens.
  • Les éléments liés à l’intégration/accompagnement, et tout l’aspect juridique lors de l’embauche : contrat, période d’essai, déclaration d’embauche etc.
  • Les éléments liés à l’attractivité/fidélisation et sous-jacent à ce thème la gestion des talents et des potentiels stratégique pour les entreprises.

D’où la nécessité d’une pédagogie par la pratique

Dès lors l’enjeu du module pédagogique en lien avec Evolem Citoyen est de proposer aux étudiants d’appréhender de façon pratique la question du recrutement à travers des cas concrets. Plus spécifiquement, cela se fait via des rencontres avec des recruteurs  et des recherches documentaires. L’intérêt d’une telle démarche est de les introduire au cœur des problématiques actuelles de recrutement, d’en comprendre les points forts/ difficultés, d’appréhender les structures du marché du travail que les manuels scolaires abordent peu. Ce travail montre manifestement que les entreprises restent sur des modes classiques de recrutement, que les dispositifs changent peu ou prou avec le contexte actuel et surtout que les profils recherchés paraissent « idéalisés ».

 Toutefois, la recherche des étudiants a aussi mis en valeur certaines pratiques de recrutement originales et innovantes que ce soit pour un métier, dans une entreprise ou dans un secteur d’activité. Dès lors le challenge n’est-il pas de proposer d’autres regards sur le recrutement et de l’intégrer comme porteur d’innovation sociale pour une entreprise quel que soit le secteur marchand, ESS, etc. ?

En définitive cette approche pédagogique dans un cursus de master permet de souligner la nécessité d’adopter en complément de l’enseignement classique, une approche pragmatique/contextuelle et situationnelle du recrutement.

 

Participez à la réflexion
Sur nos réseaux sociaux !