Le Moovjee, mouvement pour les jeunes et étudiants entrepreneurs, accompagne les jeunes qui ont créé leur entreprise afin de renforcer leurs chances de réussite. Son programme de mentorat est complémentaire des autres formes d’accompagnement existantes.

Le Moovjee est créé en 2009 par Dominique Restino qui a découvert le mentorat lors d’un voyage au Québec. Le mentorat est pratiqué dans ce pays depuis 15 ans, le taux de pérennité des entreprises accompagnées est multiplié par deux. Il s’agit de travailler sur le savoir-être,  la prise de décision et d’aider ainsi l’entrepreneur à développer sa société.

Le dispositif de mentorat mis en place par le Moovjee s’adresse aux jeunes de 18 à 30 ans, qui ont créé leur entreprise, détiennent au moins 20 % du capital et souhaitent la développer en vue de créer des emplois.

Une relation de confiance

Le mentor est un chef d’entreprise expérimenté qui accompagne le jeune de façon bénévole et sans aucun soutien financier. Le dialogue et la confiance qui s’installent permettent au jeune de développer sa stature d’entrepreneur  : apprendre à prioriser, à s’appuyer sur telle ou telle compétence, à décider, à repérer les difficultés, à chercher les solutions et les mettre en œuvre.

Le mentor ne travaille pas dans le même secteur que le mentoré, car il n’a pas vocation à conseiller sur le développement du produit en tant que tel, mais sur la manière d’agir pour développer son entreprise et la faire grandir dans les meilleures conditions. Ces échanges aident les entrepreneurs en herbe à prendre du recul, à voir comment aller plus loin.

Ainsi la mission du mentor est riche et complexe ! Riche de ces échanges et partages d’expérience mais complexe car il ne doit pas décider à la place du jeune, mais accompagner à la prise de décision. Le mentorat est différent du tutorat, du parrainage ou du coaching.

Chaque année, le Moovjee lance des appels à candidature pour les jeunes entrepreneurs intéressés. Les jeunes sélectionnés rencontrent leur mentor. Un premier échange a lieu pour confirmer que la relation de confiance peut s’établir et ensuite le mentorat en tant que tel débute, à raison d’une rencontre par mois environ. Quand l’accompagnement se termine ? Tout simplement, lorsque le mentoré sait tout seul se poser les bonnes questions !

Les jeunes mentorés ont également accès à un réseau d’experts métiers qui peuvent les conseiller sur des questions spécifiques.

Promouvoir l’entrepreneuriat chez les jeunes

Ce programme de mentorat s’inscrit dans la mission principale du Moovjee : amener les jeunes à considérer la création ou la reprise d’entreprise comme une véritable option de vie professionnelle. En plus du mentorat décrit ci-dessus, le Moovjee agit selon deux autres axes :

Présent à Paris depuis 5 ans, le Moovjee a accompagné 300 jeunes depuis le lancement de son programme de mentorat en 2010. Depuis l’automne 2014, une antenne régionale existe à Lyon et 2015 devrait voir s’ouvrir les antennes de Nantes et Toulouse.

Autre initiatives à découvrir

«Relancer dans la vie active de jeunes adultes en panne.»
Augustin Meaudre, Directeur de Genèses
«Lutter contre l’exclusion par l’informatique.»
Idriss Bennani, Co-fondateur de Rézo Social