Article repères mis à jour le 29 avril 2014 | Publié le 28 avril 2014

Le service public de l’emploi

Le service public de l’emploi regroupe différents acteurs qui ont pour mission l’accueil, l’orientation, la formation et l’insertion des demandeurs d’emploi.

Le code du travail précise que cela comprend : le placement, le versement d’un revenu de remplacement, l’accompagnement et l’aide à la sécurisation des parcours professionnels.

Ces différents acteurs sont : l’Etat (notamment via ses directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi – DIRECCTE), Pôle Emploi, les missions locales et les PAIO, les maisons de l’emploi et de la formation, le réseau Cap Emploi, les collectivités territoriales, l’AFPA (agence nationale pour la formation professionnelle des adultes), l’APEC (association pour l’emploi des cadres) et l’Unédic (qui assure la gestion financière de l’assurance chômage et participe au financement de Pôle Emploi).

Il faut rajouter à cette liste les différents opérateurs publics et privés qui interviennent dans le domaine de la formation professionnelle et de l’accompagnement des demandeurs d’emploi.

L’ensemble de ces acteurs sont en lien par des accords de partenariat, des conventions, des systèmes de co-traitance ou de sous-traitance.

Pôle Emploi 

Etablissement public né de la fusion de l’ANPE et des Assédic. Créé juridiquement en décembre 2008, il est effectivement mis en place en 2009. Il remplit une double mission : indemnisation et placement des chômeurs (qui étaient auparavant séparés entre l’ANPE en charge du placement et les Assédic en charge de l’indemnisation). Il regroupe les missions d’accueil, d’accompagnement, d’orientation et de formation du demandeur d’emploi, de versement du revenu de remplacement, de prospection et d’analyse du marché du travail et d’aide aux entreprises dans leur recrutement. Il compte 50 000 agents répartis dans 900 agences. 35 % de ses ressources proviennent de l’Etat et 65 % d’une partie des cotisations sociales au régime de l’assurance chômage.

Les missions locales 

Elles constituent, avec les permanences  d’accueil, d’information et d’orientation (PAIO), le 2e réseau après Pôle Emploi, avec près de 450 implantations.  Elles accompagnent les jeunes de 16 à 25 ans sans emploi et en difficulté d’insertion sociale. L’accompagnement porte sur l’emploi et la formation, mais aussi sur le logement et la santé.  Instaurées en 1982 à l’initiative de Bertrand Schwartz, elles sont créées par des communes ou des groupements de communes. Elles mettent notamment en œuvre le CIVIS (contrat d’insertion dans la vie sociale).

Les maisons de l’emploi et de la formation

Elles ont été créées en 2005 par la loi de programmation pour la cohésion sociale afin de coordonner la politique de l’emploi et faciliter les démarches du demandeur d’emploi en lui proposant un lieu unique pour suivre son dossier d’indemnisation (Assédic) et son placement (ANPE). 188 maisons de l’emploi et de la formation sont dénombrées en France.

Du fait de la fusion de l’ANPE et des Assédic en 2009, un nouveau cahier des charges des maisons de l’emploi et de la formation a été défini en 2011. Chaque maison de l’emploi est autonome (en lien avec la collectivité territoriale à l’origine de sa création) dans la mise en œuvre de ces 4 axes : développement d’une stratégie territoriale partagée, anticipation des mutations économiques, développement de l’emploi local, réduction des obstacles culturels et sociaux à l’accès à l’emploi. Il est précisé qu’à titre dérogatoire, elles peuvent prendre en charge l’accompagnement de demandeurs d’emploi.

Les plans locaux pour l’insertion et l’emploi (PLIE) 

En vigueur depuis 1998, suite à une expérimentation menée à partir de janvier 1993, ils sont mis en œuvre à l’initiative d’une commune ou d’un groupement de communes, sous forme associative. Les PLIE s’adressent aux personnes en grande difficulté d’insertion professionnelle et sociale, afin de construire des parcours individualisés de retour à l’emploi (financement en grande partie par le Fonds Social Européen). Pôle Emploi, les départements, les centres communaux d’action sociale (CCAS), les missions locales adressent des personnes aux PLIE.

Le réseau Cap Emploi 

Il est constitué d’opérateurs spécialisés dans l’accompagnement et le placement des demandeurs d’emploi porteurs d’un handicap. Ce réseau, mis en place en 2005, compte 107 agences en France. Il accompagne également les employeurs, privés et publics, dans le recrutement de personnes handicapées.

L’Afpa 

L’association nationale pour la formation professionnelle des adultes est placée sous la tutelle du Ministère chargé de l’emploi et dispense des formations aux demandeurs d’emploi mais aussi aux personnes dans l’emploi.

L’Apec 

L’association pour l’emploi des cadres accompagne les cadres tout au long de leur carrière et notamment dans leur recherche d’emploi ainsi que les jeunes diplômés de l’enseignement supérieur. Elle dispose de 47 centres en France.