Article repères mis à jour le 28 avril 2014 | Publié le 28 avril 2014

Les formations en alternance

La formation en alternance permet de mêler enseignement théorique et technique et enseignement pratique avec mise en situation dans le milieu professionnel.

Ces formations sont de deux types : le contrat d’apprentissage dans le cadre de la formation initiale et le contrat de professionnalisation en formation continue.

L’apprentissage

Il est ouvert aux jeunes de 16 à 25 ans. Il permet de préparer des diplômes professionnels de l’enseignement secondaire (CAP, BEP, Bac professionnel, Brevet professionnel, Brevet de technicien), mais aussi des diplômes de l’enseignement supérieur (BTS, DUT, Licence Pro, Master Pro, diplôme d’ingénieur ou d’école de commerce). L’enseignement théorique s’effectue dans un CFA (Centre de Formation des Apprentis) qui peut être soit un établissement d’enseignement dédié (exemple : une Maison Familiale Rurale), soit une filière au sein d’un établissement secondaire ou supérieur. L’enseignement pratique se déroule dans une entreprise, avec laquelle le jeune signe un contrat de travail à durée déterminée qui ouvre droit à rémunération. Cette rémunération est calculée sur la base du SMIC, en fonction de l’âge et du niveau de formation de l’apprenti. Selon le niveau de diplôme préparé, la formation dure entre 1 et 3 ans. Le temps de formation théorique est au minimum de 400 heures par an. La formation en apprentissage peut s’effectuer dans une entreprise, dans une association, dans le secteur public et auprès de professionnels libéraux.

L’accès au contrat d’apprentissage peut être ouvert aux jeunes de 15 ans qui ont terminé le collège ou qui ont suivi une formation DIMA (dispositif d’initiation aux métiers en alternance). Il peut également concerner des personnes de plus de 25 ans (apprenti handicapé, créateur d’entreprise).

64 %  des jeunes ayant suivi une formation en alternance sont dans l’emploi 6 mois après la fin de leur formation.

Le contrat de professionnalisation

Il s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans, aux chômeurs, aux bénéficiaires du RSA, de l’AAH (Allocation Adultes Handicapés) ou d’un contrat unique d’insertion (contrat aidé). Il dure de 6 mois à 12 mois et ouvre droit à rémunération calculée sur la base du SMIC (en fonction de l’âge et du niveau de qualification du bénéficiaire).Le temps de formation théorique est dispensé soit par un organisme de formation, soit par l’entreprise elle-même au sein de son service formation. Le temps de formation théorique représente 15 à 25 % de la durée totale du contrat. La formation débouche soit sur un diplôme (comme le contrat d’apprentissage), soit sur un certificat de qualification professionnelle ou une certification reconnue par une convention collective nationale ou de branche. Le contrat de professionnalisation peut s’effectuer dans toute entreprise assujettie au financement de la formation professionnelle continue. L’Etat, les collectivités territoriales et les établissements publics administratifs ne peuvent conclure de contrat de professionnalisation.

L’info en + 

64 %  des jeunes ayant suivi une formation en alternance sont dans l’emploi 6 mois après la fin de leur formation et 84 % après 3 ans (source « Chômage, inverser la courbe » de Bertrand Martinot). Le Conseil d’orientation pour l’emploi indique dans un rapport évaluant les dispositifs d’aide aux entreprises en faveur de l’emploi (avril 2013) que « pour des jeunes d’un même niveau de formation ayant des caractéristiques identiques, le passage par l’apprentissage accroît de 7 points la probabilité d’être en emploi salarié trois ans après la sortie de la formation initiale ».